Y a-t-il une vie après la Chambre ? L’interview de Géraldine Métifeux

Alter Egale > Actualités > H24 > Y a-t-il une vie après la Chambre ? L’interview de Géraldine Métifeux
11

H24 Finance : Vous avez quitté vos fonctions à la Chambre Nationale des Conseils en Gestion de Patrimoine depuis 9 mois, y a-t-il une vie après la CNCGP ?

Géraldine Métifeux : Oui. Mais, c’est différent. On redevient CGP à temps plein, on voit mieux à la fois les qualités de ce métier pour nos clients et nos partenaires. Les CGP ont à cœur de servir au mieux les intérêts de leurs clients, qui sont leur seule légitimité.

Et à la fois on mesure plus les limites de notre activité tant à l’égard de nos clients que de notre poids, pris individuellement, « face » à nos partenaires et parfois fournisseurs.

La Chambre est pour cela très importante dans notre écosystème car elle entend défendre les intérêts de notre profession, que vous apparteniez ou non à la Chambre. Je trouve d’ailleurs toujours étrange la réponse de mes confrères qui s’interrogent sur la pertinence d’appartenir à une association (hormis l’obligation légale qui leur est faite depuis quelques années). La Chambre fait un travail remarquable et parfois le fait seule pour que notre profession rayonne du mieux qu’elle peut.

Après un passage à la Chambre (en tant qu’élue), on mesure le chemin parcouru depuis 7 ans par les CGP qui sont toujours plus professionnels, plus formés et plus à l’écoute des demandes de leur marché. On mesure aussi les attentes encore nombreuses d’une profession qui… Lire la suite

Leave a Reply